Le choix d’un hébergement ne se limite pas qu’à l’étude de son impact environnemental, il résulte également du type de ce dernier.

Parce que l’éco-tourisme ne concerne pas que l’écologie, mais également le tourisme responsable, social et inclusif, le choix d’un logement chez l’habitant aura des répercussions intéressantes sur l’économie du pays concerné et l’écologie.
En effet, un hôtel offrant un nombre incalculable de chambres est forcément plus néfaste pour la planète de par les déchets produits, l’importante consommation d’eau, etc…

Voici quelques conseils pour vous aider à choisir un hébergement en accord avec vos principes :

  • Un hébergement éco-labellisé : L’écolabel permet de certifier que l’hébergement respecte certains critères en matière d’écologie : gestion de l’eau, des déchets, des énergies, utilisation des produits d’entretien, efforts en lien avec les employés…
  • Un hébergement local : Les hébergements traditionnels certifient qu’ils ont été construits avec des matériaux locaux dans le respect de l’environnement et des traditions. De plus, en choisissant un tel hébergement, l’économie locale est favorisée.
  • Réservation en direct : En évitant de passer par des plateformes de réservation, on garanti un revenu plus équitable aux hôteliers.

Et une fois l’hébergement choisi ?

On continue à faire attention en :

  • Evitant la climatisation
  • Réutilisant les draps et serviettes plusieurs jours d’affilé
  • Evitant d’utiliser les échantillons gratuits, souvent en plastique
  • Limitant sa consommation d’eau, d’énergie et en s’inscrivant dans une démarche de respect des ressources locales