D’après une étude internationale tenue par des experts originaires de dix pays différents, les écosystèmes marins sont encore dans la capacité de se reconstruire entièrement d’ici quelques années. 

Les efforts de conservation des océans auraient donc un impact positif sur le long terme. Par exemple, dans le Delta du Mékong (au Vietnam), une mangrove a complètement été réhabilitée grâce aux efforts humains fournis, alors qu’elle fût entièrement détruite par l’utilisation du napalm à l’époque.

Egalement, certains mammifères marins continuent de se multiplier, permettant de repeupler les océans.

L’étude s’appuie également sur des faits historiques comme l’effondrement de l’Union Soviétique qui, à l’époque, a permis l’arrêt de son agriculture très polluante et a de ce fait donné un second souffle à la mer Noire.